LES CHEMINS CARTÉSIENS DU JUGEMENT

CASSAN ÉLODIE


Pourquoi Descartes ne retient-il dans sa présentation de la connaissance humaine aucun des concepts de base de la logique de son temps? Ses formules relatives à la logique sont généralement interprétées comme l’expression d’une mise à l’écart résolue de cette discipline. Mais si Descartes conçoit la science en lien avec l’application effective de l’esprit aux objets qu’il se donne, il doit aussi se soucier de la détermination des principes logiques et ontologiques au fondement du discours que la science constitue. C’est pourquoi, depuis les Règles pour la direction de l’esprit jusqu’aux Méditations, il caractérise la science comme une articulation de jugements, mobilisant par là un concept fréquent dans la logique au début du XVIIe siècle. L’étude des chemins cartésiens du jugement montre ainsi le rôle persistant des préoccupations logiques dans l’élaboration du discours philosophique que l’on tient pour caractéristique de la modernité.

Agrégée de philosophie, docteur en histoire de la philosophie moderne de l’Université Paris-Est, Élodie Cassan est affiliée au CERPHI (UMR 5037) et enseigne dans le secondaire (Académie de Créteil).




36,02 €

Fiche technique

Collection TRAVAUX DE PHILOSOPHIE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0024
Nombre de volume 1
Nombre de pages 152
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 26/02/2015
Lieu d'édition PARIS
Indic. sur auteur original DESCARTES, MALEBRANCHE
EAN13 9782745328083
eEAN13 9782745333728

Table des matières et extraits