D'UNE RIVE À L'AUTRE, LES MÊMES MOTS DU DROIT

Sous la direction de Nejmeddine Khalfallah


Cet ouvrage revisite les discours politico-juridiques qui régissent les sociétés arabes modernes et démontrent qu’ils se sont nettement sécularisés. Si les registres qu’ils mobilisent et les référents qu’ils évoquent ne sont pas complètement détachés des référents religieux, ils s’en sont progressivement émancipés. Les États-nations arabes ont amorcé un processus de positivation dont le but est d’« épurer » la logosphère juridique et politique, afin qu’en soit écartée toute réminiscence de la tradition du fiqh (droit) islamique. Les pouvoirs publics (État, Gouvernement, Parlement, ministère de Justice, etc.) ont fait en sorte de rattacher les concepts clefs, exclusivement, à des institutions, pratiques et idées positives ; et ce malgré la référence des Constitutions arabes à l’islam comme religion officielle de l’État.

Nejmeddine Khalfallah est enseignant-chercheur HDR à l’Université de Lorraine et Sciences-po (Paris). Ses recherches portent sur la sémantique lexicale, les procédés néologiques et dérivationnels employés dans la terminologie juridique arabe. Il a consacré plusieurs études à l’évolution des notions politiques et pénales pour mieux comprendre les rapports entre la pensée, la langue et les sociétés arabes contemporaines. Il a également composé des productions didactiques (lexiques, grammaires, méthodes…).




28,44 €

Fiche technique

Collection LEXICA MOTS ET DICTIONNAIRES
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0044
Nombre de volume 1
Nombre de pages 202
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 28/06/2024
Lieu d'édition PARIS
EAN13 9782745361615
eEAN13 -