REDÉCOUVRIR LOUISA SIEFERT (1845-1877) : RICHESSE D’UNE ŒUVRE DE FEMME À L’ÈRE DE LA MODERNITÉ

Textes réunis par Aimée Boutin, Adrianna M. Paliyenko et Catherine Witt


Le présent recueil ouvre des perspectives nouvelles sur l’œuvre et la personne de Louisa Siefert (1845-1877) à partir d’une approche intersectionnelle qui met en rapport les différents engagements littéraires, politiques et religieux ainsi que les expériences singulières d’une écrivaine remarquable, célèbre en son temps, puis injustement tombée dans l’oubli. Les contributions réunies dans ce livre reviennent non seulement sur la vie de la jeune femme – ses origines sociales, bourgeoises et provinciales, son éducation, sa foi protestante, son stoïcisme, son républicanisme et les luttes qu’elle mène pour surmonter plusieurs handicaps physiques, mais elles révèlent aussi et surtout la richesse de son œuvre littéraire, la pluralité des voix qui l’anime et l’attention que Siefert n’a jamais cessé de porter à la forme et aux genres de ses écrits. Ces pages sont l’occasion d’aborder plusieurs questions fondamentales : les conditions de possibilité d’une œuvre de femme au XIXe siècle, les modalités d’inscription complexes du biographique dans l’écriture, la transgénéricité de l’œuvre et le fonctionnement de l’intertextualité dans les œuvres poétiques, théâtrales et romanesques. Si l’idée de ce livre est venue du désir de penser l’apport des archives à l’étude d’une œuvre littéraire de femme, celui-ci se tourne en définitive vers l’avenir en proposant une appréciation inédite du legs que Louisa Siefert laisse à la postérité.

Professeure de lettres à Florida State University, Aimée Boutin poursuit des recherches sur Marceline Desbordes-Valmore, les femmes poètes du XIXe siècle et les rapports entre flânerie, mobilités et bruits urbains.

Adrianna M. Paliyenko est professeure de lettres et titulaire d’une chaire en arts et humanités à Colby College (États-Unis). Sa recherche porte sur la question du rapport entre « le génie » et « le genre » chez les poètes femmes du XIXe siècle.

Catherine Witt est professeure de lettres à Reed College (États-Unis). Sa recherche porte sur la poésie et les poétiques de la traduction au XIXe siècle, notamment chez Nerval, Baudelaire et Judith Gautier.

Ont contribué à ce volume : Olivier Bara, Aimée Boutin, Alain Chevrier, Lucy Frézard, Laetitia Hanin, Hervé Joly, Pauline Morel, Adrianna M. Paliyenko, Christine Planté, Catherine Witt.




33,18 €

Fiche technique

Collection LITTERATURE ET GENRE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0011
Nombre de volume 1
Nombre de pages 290
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 29/03/2024
Lieu d'édition PARIS
EAN13 9782745360816
eEAN13 9782745360823

Table des matières et extraits