LE SPECTRE DU DOCUMENT DANS L'OEUVRE ROMANESQUE DE CHARLES DICKENS

Support, signes et sens

PREST CÉLINE


Né en 1812 et mort en 1870, Charles Dickens assiste au développement de l’ère industrielle, de la société de consommation et de nouvelles pratiques de lecture qui transforment les usages du document, ce que le romancier commente continuellement dans son œuvre en ne cessant d’en exposer l’ambivalence. Le texte romanesque donne à voir tout le spectre du document – catalogues, inscriptions, inventaires, lettres, publicités, réclames, journaux, bibles, partitions de musique, affiches de noyade, enseignes commerciales, plaques, testaments, contrats, documents juridiques – dont la présence vient hanter le Londres de Victoria sur le mode de l’obsession. Cette présence imprime sa trace sur les corps, les paroles, les esprits, faisant des personnages des êtres de papier habités par le document. Cet ouvrage propose donc une réflexion sur le lecteur concret et sa réception des textes tels qu’ils se présentent dans les romans de Charles Dickens. Il s’agira de voir pourquoi et comment le romancier cherche à se défaire des supports traditionnels de l’écriture, pour examiner son rêve de textes vivants et réenchantés.

Agrégée d’anglais, Céline Prest est spécialiste de l’œuvre de Charles Dickens. Ses travaux de thèse se sont vu attribuer le prix André Topia de la Chancellerie des Universités de Paris (2017) ainsi que le Robert B. Partlow, Jr. Prize de la Dickens Society (2018).




73,93 €

Fiche technique

Collection LITTERATURES ETRANGERES
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0034
Nombre de volume 1
Nombre de pages 476
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 24/01/2023
Lieu d'édition PARIS
EAN13 9782745358424
eEAN13 9782745358431

Revue de presse

Table des matières et extraits