L'INTENTION ET L'EMPREINTE

Rhétorique du manuscrit d'auteur à la fin du Moyen Âge. Ethos - autographie - autobiographie. Accompagné d'une riche iconographie en couleur.

MAUPEU PHILIPPE


À la fin du Moyen Âge, l’écrivain soucieux d’asseoir sa reconnaissance d’auctor se fait l’éditeur de ses propres œuvres. Le contrôle qu’il exerce sur la fabrication du manuscrit d’édition excède dans certains cas la seule emendatio du texte copié : il en élabore et supervise le programme iconographique, la mise en page, l’ornementation, l’organisation des pièces en recueil. Pour autant, il existe entre l’intention d’auteur et son effectuation dans la forme-livre toute une chaîne de médiations techniques et symboliques qui en compliquent l’exercice. Sur la scène curiale de la communication littéraire, représentée sur les miniatures d’offrande du livre au prince, l’auteur s’avance dans un espace discursif où la construction rhétorique de l’ethos est fortement régulée par l’impératif rhétorique de la convenientia. Le manuscrit d’auteur apparait dès lors comme une formation de compromis entre des intérêts parfois divergents ou contradictoires. À travers l’étude de manuscrits auctoriaux dus à six écrivains, de la fin du XIVe siècle au début du XVIe siècle (Honoré Bovet, Christine de Pizan, Pierre Salmon, Antoine de la Sale, Octovien de Saint-Gelais, Jean Lemaire de Belges), cet essai s’efforce ainsi de saisir, dans la forme du manuscrit, l’empreinte de leur intention.

Philippe Maupeu est Maître de Conférences en langue et littérature médiévales, Habilité à Diriger des Recherches, à l’Université Toulouse-Jean Jaurès.




75,85 €

Fiche technique

Collection BIBLIOTHEQUE DU 15E SIECLE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0089
Nombre de volume 1
Nombre de pages 480
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 25/10/2022
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745358127
EAN13 9782745358127

Table des matières