LE CORPS FÉMININ NU OU PARÉ DANS LES RÉCITS RÉALISTES DE LA SECONDE MOITIÉ DU XIXE SIÈCLE Agrandir

LE CORPS FÉMININ NU OU PARÉ DANS LES RÉCITS RÉALISTES DE LA SECONDE MOITIÉ DU XIXE SIÈCLE

Flaubert, les Goncourt et Zola Préface de Jean-Louis Cabanès

TAKAI NAO


Bien que Flaubert, les frères Goncourt et Zola essaient de représenter la vie des femmes sans recourir à une idéalisation superficielle, l’érotisme du corps féminin dévie la description réaliste. Ils ont besoin de réifier la femme ou de la voiler d’étoffes afin de lui donner tout son prix. Malgré la prise de distance avec l’hypocrisie bourgeoise, ils participent eux aussi à l’idéalisation et à l’aliénation sociales des femmes dans la description. Néanmoins, c’est dans cette oscillation entre l’approche et l’éloignement, la réification et l’esthétisation ou encore la profanation et la glorification du corps féminin que réside également le charme spécifique de nos romans réalistes.

Nao Takaï enseigne la littérature et la civilisation françaises à la Japan Women’s University de Tokyo (campus Kawasaki). Elle a récemment co-traduit la correspondance de Zola en japonais (« Correspondance 1858-1902 », choix des textes et présentation par Koseï Ogura, Tokyo, Fujiwara shoten, 2012, coll. «Les Chefs-d’oeuvre d’Émile Zola »).


71,09 €

Fiche technique

Collection ROMANTISME MODERNITE
Format 15,5X23,5
No dans la collection 0147
Nombre de volume 1
Nombre de pages 400
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 03/07/2013
Lieu d'édition PARIS
EAN13 9782745326256
eEAN13 9782745336774

Table des matières et extraits