LE PLAISIR CHEZ PROUST

BRIOT AUDE


De multiples plaisirs sont présents dans À la recherche du temps perdu. Ils sont importants pour les personnages en ce que, bien souvent, ils dirigent leur vie, mais aussi parce qu’ils participent à la constitution de portraits : observer les plaisirs d’un personnage permet de le peindre. L’importance du plaisir dépasse le niveau individuel pour atteindre celui du récit. Malgré une présence qui tend à l’omniprésence, le plaisir peine à être vécu au présent par des personnages qui le conjuguent plus facilement au passé ou au futur, et en ont une image très négative. C’est que les sens ne sont pas aptes à véhiculer le plaisir, et n’apportent que culpabilité, punition et déception. Il faut alors explorer d’autres voies : apparaissent artifices et perversions, qui finissent aussi par échouer à procurer un plaisir pur. Le héros proustien le trouve dans l’imaginaire, notamment la création littéraire. Paradoxalement, de l’échec du plaisir vient la fertilité créatrice.

Docteur en lettres, Aude Briot a enseigné plusieurs années dans le secondaire et à l’université, en France et en Italie. Elle a aussi publié des articles sur Musset, Gracq et Robbe-Grillet. Elle est aujourd’hui inspectrice de l’éducation nationale.


65,00 €

Fiche technique

Collection RECHERCHES PROUSTIENNES
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0034
Nombre de volume 1
Nombre de pages 404
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 24/02/2017
Lieu d'édition PARIS
Indic. sur auteur original PROUST
ISBN 9782745331601
EAN13 9782745331601

Extraits