L'ORIENTALE ALLÉGORIE

Le conte oriental au XVIII siècle en France (1704-1774)

PERRIN JEAN FRANÇOIS


De la publication des Mille et Une Nuits par Antoine Galland (1704-1717), jusqu’à celle du Taureau blanc par Voltaire (1774), s’invente en France le conte oriental à l’occidentale. Deux lignées s’y confrontent : celle de Galland et de ses premiers imitateurs, soucieux de vulgariser par ce biais leur connaissance de l’Orient ; celle d’Hamilton et de Crébillon, qui le déconstruit ironiquement en vue d’une approche satirique et libertine des mœurs et des institutions françaises mise à la mode par les Lettres persanes ; à partir de Zadig (1748), ces deux lignées seront refondues par Voltaire, au creuset du conte philosophique. Cette genèse établie, on étudie les poétiques caractéristiques du genre et ce qui s’y pense audacieusement par fiction : ambiguïtés de l’orientalisme, libre-arbitre et nécessité, aliénation politique des imaginaires, problématisation de l’identité, interrogation de la différence genrée, etc.

Jean-François Perrin est professeur émérite de littérature française à l’université de Grenoble. Cofondateur et directeur (2003-2010) de la revue Féeries, il a édité les contes d’Hamilton, Gueullette et Rousseau aux éditions H. Champion et codirigé plusieurs ouvrages sur le conte merveilleux de l’Âge classique.



56,85 €

Fiche technique

Collection DIX HUITIEMES SIECLES (LES)
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0186
Nombre de volume 1
Nombre de pages 312
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 30/10/2015
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745329561
EAN13 9782745329561

Extraits