FORME ET RÉCEPTION

Rencontres interartistiques de l'Effet de vie Essais réunis par Marc-Mathieu Münch


Depuis la publication, en 2004, de L’Effet de vie ou le singulier de l’art littéraire, qui expose la théorie de la littérature fondée par Marc-Mathieu Münch sur la découverte d’un invariant dans les arts poétiques des écrivains passés à la postérité, plusieurs chercheurs, spécialistes d’autres arts, ont voulu savoir si cet invariant n’est pas plus généralement le socle de tous les arts. Ainsi sont nées les « Rencontres interartistiques de l’Effet de vie » qui étudient dans un cadre convivial les différents problèmes du fonctionnement de l’art en tant que tel. En même temps, des spécialistes de littérature enrichissent ou discutent le volet littéraire initial. Le présent volume rassemble les communications faites à Metz les 3 et 4 février 2012. Elles portent sur la façon dont la forme d’une œuvre d’art conditionne sa valeur.

Marc-Mathieu Münch, professeur émérite de Littérature comparée de l’Université de Lorraine, a défini un invariant mondial, l’effet de vie, sur lequel se construit une théorie anthropologique du phénomène artistique. Il a publié notamment Le Pluriel du beau. Genèse du relativisme en littérature. Du singulier au pluriel (Metz, Centre de Recherche littérature et spiritualité, 1991), L’Effet de vie ou le singulier de l’art littéraire (Paris, Honoré Champion, 2004), La Beauté artistique. L’impossible définition indispensable. Prolégomènes pour une « artologie future » (Paris, Honoré Champion, 2014).


60,00 €

Fiche technique

Collection COLLOQUES CONGRES CONF. LITTERATURE COMPAREE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0024
Nombre de volume 1
Nombre de pages 272
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 30/10/2015
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745328113
EAN13 9782745328113

Extraits