THÉORIE ET POÉTIQUE DE LA PROSE, D’ALOYSIUS BERTRAND À LÉON-PAUL FARGUE

SCEPI HENRI


Prose d`idées, prose oratoire, prose narrative, prose poétique… Il semble que la diversité soit le propre de la prose et de ses emplois. Et l’expérience démontre qu’il faut se résigner à décliner un paradigme indéfiniment prédicable pour assigner à la prose, selon les cas, une marque distinctive qui soit aussi un sceau d’identification, une signature. C’est dire s’il importe de se mettre à l’écoute de ce qu’on appellera des régimes de spécificités. Tel est l’objectif que ce livre se propose: mettre au jour, non pas des invariants, des stylèmes ou des formes reproductibles, non pas un art de la prose, mais des spécificités et des valeurs. Une logique de la différence, en somme, qui ne peut se dégager que des écritures elles-mêmes, de leur singularité irréductible, mais aussi de leurs relations interdiscursives et transesthétiques. C’est pourquoi cet essai aborde la prose en cours d’élaboration, à travers des démarches créatrices individuelles qui la définissent en la spécifiant : d’Aloysius Bertrand à Léon-Paul Fargue, en passant notamment par Baudelaire, Lautréamont, Mallarmé, Rimbaud et Huysmans, c’est moins un parcours dont il s’agit de rendre compte que d’une idée de la prose, articulant poétique du langage et éthique de la parole, dans un mouvement d’avancée et d’espacement, un « mouvement qui prouve, comme le dit Giorgio Agamben, sa propre ‘versatilité’ ». Henri Scepi est Professeur de littérature française du XIXe siècle à l’Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle

28,00 €

Fiche technique

Collection UNICHAMP ESSENTIEL
Format 13X21
No dans la collection 0030
Nombre de volume 1
Nombre de pages 264
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 10/12/2012
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745324368
EAN13 9782745324368