DE LA MEDECINE CHEZ SADE

Disséquer la vie, narrer la mort

SAINT-MARTIN ARMELLE


La Nouvelle Justine et l'Histoire de Juliette reprennent les deux aspects de la médecine du XVIIIe siècle. La médecine est d'abord discours théorique. L'une des manifestations de ce savoir concerne les questions liées à la vie. Mais la médecine des Lumières comporte aussi une praxis qui côtoie, dans sa manipulation des corps, la maladie et la mort. La Nouvelle Justine réactualise les débats et les connaissances sur la vie, dans l'espace de la dissertation philosophique. Celle-ci entreprend une dissection des organes génitaux, accorde une attention particulière aux cas tératologiques, prend position sur l'origine de l'embryon et élabore une théorie du développement humain de l'enfance à la vieillesse. La dissertation, espace habituellement figé, acquiert un dynamisme par la nature médicale de ces questions et par l'approche subversive adoptée par Sade. Dans l'Histoire de Juliette, sa démarche d'écrivain continue à intégrer et à déformer les connaissances médicales. Ces dernières sont mises au service de la mort, moteur de la narration. Les éléments phares de la médecine clinique, que l'on songe à la recherche des signes vitaux ou à la pathologie des humeurs, servent à transformer la mort en spectacle. Armelle St-Martin enseigne la langue française et la littérature de l'Ancien Régime à l'Université du Manitoba.


86,25 €

Fiche technique

Collection DIX HUITIEMES SIECLES (LES)
Format 15x23,5
No dans la collection 0140
Nombre de volume 1
Nombre de pages 424
Type de reliure relié
Date de publication 23/03/2010
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745319579
EAN13 9782745319579