FICTIONS DRAMATIQUES ET SUCCESSION MONARCHIQUE (1637-1691)

LABRUNE CAROLINE


Étant donnée la manière dont le théâtre sérieux français du XVIIe siècle traite la succession monarchique, il y a lieu de se demander s’il ne relève pas de la tribune politique.

Il y aurait pourtant de quoi s’étonner : les lois fondamentales sont les seules qui ne prêtent pas à débat sous l’Ancien Régime. Par ailleurs, la loi salique, qui règle la dévolution de la couronne, est censée fonder l’autorité du roi, assurer le salut de ses sujets, garantir l’équilibre de l’État et préserver un ordre voulu par Dieu. La remettre en cause ne peut aller de soi à une époque où le pouvoir monarchique s’absolutise et cherche à raffermir les fondements de l’autorité royale.

Les dramaturges du XVIIe siècle jouent-ils donc avec le feu quand ils mettent en scène la succession monarchique ? Peut-on même aller plus loin, et dire que les dramaturges versent dans la subversion quand ils tirent parti des arcanes mouvementés de la succession monarchique ? C’est ce que cet ouvrage s’attache à éclaircir en comparant les cadres qui conditionnent leur production aux crises politiques mises en scène.

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégée de Lettres Modernes et Docteure ès Lettres, Caroline Labrune est spécialiste du théâtre français du XVIIe siècle. Elle a coordonné l’édition d’un numéro thématique de la revue Littératures classiques (n° 101 : Médiations et construction de l’Antiquité dans l’Europe moderne), et participe à l’édition critique intégrale du théâtre de Pierre Du Ryer (Scévole, Dynamis, reine de Carie).




66,35 €

Fiche technique

Collection LUMIERE CLASSIQUE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0120
Nombre de volume 1
Nombre de pages 568
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 22/02/2021
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745355430
EAN13 9782745355430

Table des matières