CHEVALERIE ET ROYAUTÉ DANS LE ROMAN D' "EREC" DE HARTMANN VON AUE

Une étude comparée avec "Érec et Énide" de Chrétien de Troyes

DEL DUCA PATRICK


L’analyse comparative du premier roman arthurien allemand, Erec, composé par Hartmann von Aue à la fin du XIIe siècle, et de sa source française, Érec et Énide de Chrétien de Troyes, permet de mettre en évidence l’intention particulière de l’adaptateur allemand. La question de l’amour ainsi que celle de la bonne ou de la mauvaise parole, qui se trouvaient au centre du roman français, sont neutralisées par Hartmann. Celui-ci retrace le parcours d’un jeune roi qui, après s’être égaré sur le chemin de la colère qui aveugle et rend injuste, redevient exemplaire et fait preuve d’altruisme et de miséricorde. Par bien des aspects l’adaptation allemande épouse la vocation d’un Miroir des princes. Hartmann s’est donc sciemment éloigné de sa source pour aborder une problématique différente de celle de l’hypotexte.

Par ailleurs, une étude minutieuse de l’arrière-plan idéologique et historique du roman allemand met en exergue la conception que les contemporains de Hartmann ont de la bonne royauté et de la chevalerie chrétienne.

Patrick Del Duca, agrégé d’allemand, est Professeur à l’Université Clermont Auvergne où il enseigne la langue et la littérature allemandes du Moyen Âge. Ses domaines de recherche sont le roman arthurien, le roman d’Antiquité et le récit bref.




66,35 €

Fiche technique

Collection ESSAIS SUR MOYEN AGE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0075
Nombre de volume 1
Nombre de pages 476
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 23/02/2021
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745354136
EAN13 9782745354136

Table des matières