LE PRÉSENT DE L'INDICATIF ET LA NON-ACTUALISATION DES PROCÈS

Étude formelle et pragmatique (réimpression de l'édition de 2010)

GERBE ROSE-MARIE


Le présent de l’indicatif mérite une nouvelle approche, qui permette de repenser sa valeur modale dans les cas où la référence temporelle n’est pas pertinente. Ainsi, dans certains énoncés écrits, sans correspondants à l’oral et à vocation « non communicationnelle », le présent ne renvoie pas à un évènement singulier, ayant lieu à l’instant de parole ou à un autre instant sur l’axe temporel. Il permet de construire un « prototype » situationnel : le procès rédigé au présent est alors un procès non actualisé, non réel mais exemplaire d’une classe ; il admet un ensemble de réalisations en saisie paradigmatique.

Cette valeur « prototypante » du présent s’observe particulièrement bien dans les exemples philosophiques, les textes de loi et les brouillons de textes narratifs. Mais elle n’est attribuable à ce tiroir verbal qu’au sein d’appareils formels complexes, conditionnés par le statut pragmatique spécifique de certains énoncés.

Rose-Marie Gerbe est docteur en linguistique française et chargée de cours à l’Université Stendhal de Grenoble. Ses travaux et publications portent principalement sur le système temporel et le discours écrit.


60,00 €

Fiche technique

Collection BIBLIOT.DE GRAMMAIRE ET DE LINGUISTIQUE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0032
Nombre de volume 1
Nombre de pages 494
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 09/10/2018
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745351623
EAN13 9782745351623

Extraits