LA JEUNE RÉPUBLIQUE 1912 - À NOS JOURS

Histoire et influence. Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon


Fondée en 1912 par Marc Sangnier, la Ligue de la Jeune République se propose de concilier adhésion à la République et attachement aux principes chrétiens. Après la Grande Guerre, elle soutient le combat pour la paix menée par Sangnier. Sur le plan électoral en revanche ses résultats sont modestes ce qui conduit Marc Sangnier à s’en détacher en 1932. La Jeune République continue néanmoins son activité et se transforme en parti en 1936. Elle adhère alors au Front populaire et obtient cinq députés en 1936, se situant donc délibérément à gauche de la démocratie chrétienne. Ses quatre députés présents à Vichy le 10 juillet 1940 refusent de voter les pleins pouvoirs à Pétain, tandis qu’un grand nombre de jeunes républicains entrent ensuite dans la résistance. À la Libération, la JR conserve son autonomie, malgré les appels du MRP à le rejoindre. Ce petit parti suit une ligne originale, défendant un programme social avancé et attire alors de nombreux déçus du MRP, dont l’abbé Pierre. Si la majorité de la JR rejoint finalement le PSU, une petite minorité maintient le parti qui développe un « socialisme personnaliste » avant de se mettre en sommeil en 1985. Vingt documents et 205 notices biographiques complètent l’histoire de la JR.

Jacques-Olivier Boudon, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris Sorbonne, spécialiste d’histoire religieuse contemporaine, est président du conseil scientifique de l’Institut Marc Sangnier.



42,65 €

Fiche technique

Collection BIBLIOTHEQUE D ETUDES DES MONDES CHRETIENS
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0009
Nombre de volume 1
Nombre de pages 348
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 28/06/2017
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745335517
EAN13 9782745335517

Table des matières