TRADUIRE LA CHINE AU XVIIIE SIÈCLE

Les jésuites traducteurs de textes chinois et le renouvellement des connaissances européennes sur la Chine (1687-ca. 1740)

WU HUIYI


Entre 1687 et 1740, l’Europe découvre pour la première fois une somme importante de textes chinois traduits directement en français, par les missionnaires jésuites résidant en Chine. « S’instruire de la Chine par la Chine même » est leur idéal affiché. Vu de Chine, pourtant, c’est une tout autre histoire, riche en contradictions et en surprises, qui entoure la genèse de ces traductions. Entre l’étude de la langue, les batailles d’idées philosophiques et les enquêtes sur les sciences et les arts, entre les textes lus et le monde vu, l’ouvrage de Wu Huiyi révèle les multiples facettes de l’expérience missionnaire du XVIIIe siècle qui est à l’origine d’un profond renouveau des connaissances sur la Chine en Europe.

Wu Huiyi est post-doctorante au Needham Research Institute (Cambridge, Royaume Uni) et chercheuse associée au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine de l’EHESS (Paris). Traductrice de formation, elle a soutenu en 2013 une thèse d’histoire en co-tutelle entre l’Istituto italiano di Scienze Umane (Florence) et l’Université Paris Diderot. Elle est lauréate du Prix de thèse interdisciplinaire de l’Institut des Humanités de Paris pour cette thèse, dont ce livre est une version remaniée.


80,00 €

Fiche technique

Collection LITTERATURES ETRANGERES
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0019
Nombre de volume 1
Nombre de pages 494
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 27/04/2017
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745331823
EAN13 9782745331823

Extraits