DES FILLES DE LA CHARITÉ AUX SOEURS DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL

Quatre siècles de cornettes (XVIIe-XXe siècle). Sous la direction de Matthieu Brejon de Lavergnée


L’histoire sans les femmes n’est plus possible, l’affaire est entendue. Mais les religieuses ont longtemps disparu dans les silences de l’histoire. Cet ouvrage collectif entend poursuivre l’effort historiographique qui tend au croisement de l’histoire des femmes et de l’histoire religieuse. Il s’inscrit dans le renouveau des recherches, en particulier dans l’espace anglo-saxon, dont bénéficient aujourd’hui les congrégations.

Vingt-cinq textes abordent ici l’histoire des Filles de la Charité, les fameuses sœurs à « cornettes » qui appartiennent encore à l’imaginaire occidental. Après quatre siècles, les Sœurs de Saint- Vincent-de-Paul demeurent à l’échelle du monde la plus importante des congrégations catholiques (20000 sœurs). Leur histoire n’avait pourtant jamais été écrite. Elle est désormais possible grâce à l’ouverture des archives de la maison mère à Paris, croisées avec des fonds publics et privés tant en France qu’à l’étranger. L’ouvrage aborde le temps long et les ruptures d’une congrégation, déploie les échelles du local à l’international comme il s’interroge sur les conditions politiques et culturelles du « service des pauvres ».

Matthieu Brejon de Lavergnée est maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne. Spécialiste d’histoire sociale et religieuse du XIXe siècle, il s’attache à une histoire transnationale de la charité et de la philanthropie.



66,35 €

Fiche technique

Collection BIBLIOTHEQUE D ETUDES DES MONDES CHRETIENS
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0006
Nombre de volume 1
Nombre de pages 556
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 30/08/2016
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745330345
EAN13 9782745330345

Extraits