UNE LECTURE PHILOSOPHIQUE DE CYRANO

Gassendi, Descartes, Campanella : trois moments du matérialisme

GENGOUX NICOLE



Les romans de Cyrano de Bergerac ont fait l’objet de nombreuses études, surtout littéraires. On prend appui, le plus souvent, sur le foisonnement des thèses qui s’y expriment pour dire que l’auteur n’en adopte aucune et qu’il se livre seulement à la «liberté» de son imagination. Par suite, un auteur pourtant très présent a été complètement négligé: Descartes. L’imagination est reine aussi chez Descartes dans son «Autre Monde»: Cyrano, selon nous, tient de lui une imagination «claire et distincte ».

Par une lecture méthodique qui suit l’ordre du récit, nous avons dégagé une cohérence possible du matérialisme de Cyrano. Trois moments de ce matérialisme sont incarnés par des philosophes qui sont, chacun, «dépassé» par l’autre: Gassendi, pour son épistémologie sensualiste, Descartes pour sa physique mécaniste qu’il coupe de ses racines divines. Enfin Campanella incarne une exigence métaphysique associée au sensualisme: une double image parcourt le récit du Soleil, celle, cartésienne, de la circulation du sang dans le coeur et celle, campanellienne, de la circulation des âmes dans l’univers.

L’objet de notre étude s’inscrit dans la postérité matérialiste du cartésianisme. L’enjeu pour l’histoire des sciences est le rôle de l’imagination et des hypothèses dans la physique cartésienne, les difficultés du mécanisme pour expliquer la vie. À la croisée de la science, de la philosophie et de la poésie, le matérialisme de Cyrano nous est apparu «métaphysique»; il y a même au Soleil une « religion matérialiste», traduction de la religion en termes matérialistes.

Nicole Gengoux, née en 1950, est agrégée et docteur en philosophie. Elle enseigne au lycée tout en étant rattachée à l’IHPC (dir. Pierre-François Moreau). Elle vient de publier chez H. Champion: «Un athéisme philosophique à l’Âge classique, le Theophrastus redivivus, 1659» ainsi que «Entre la renaissance et les Lumières, le Theophrastus redivivus, 1659», textes réunis à la suite d’un colloque qu’elle a organisé à l’ENSLyon en 2009. Ses travaux portent aussi sur La Mothe le Vayer, sur l’incrédulité et sur le «libertinage» en général.

 




85,30 €

Fiche technique

Collection LIBRE PENSEE ET LITTERATURE CLANDESTINE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0063
Nombre de volume 1
Nombre de pages 576
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 30/04/2015
Lieu d'édition PARIS
Indic. sur auteur original GASSENDI, DESCARTES, CAMPANELLA, CYRANO DE BERGERAC
ISBN 9782745328021
EAN13 9782745328021

Revue de presse

Table des matières