LE VOYAGEUR AUX MILLE TOURS LES RUSES DE L’ÉCRITURE DU MONDE À LA RENAISSANCE

TINGUELY FRÉDÉRIC


Bien qu’elle suscite aujourd’hui un formidable engouement, la
littérature de voyage de la Renaissance demeure trop souvent
négligée dans sa dimension textuelle. Comme elle parle du monde, on la soumet volontiers à une forme de réductionnisme documentaire ; comme elle semble en parler avec simplicité, on succombe aisément à la tentation des lectures superficielles. En inscrivant cette littérature sous le signe d’Ulysse « aux mille tours », des ruses de l’intelligence et des charmes du langage, ce livre entend révéler la finesse insoupçonnée des stratégies d’écriture qui s’y déploient et qui commandent un mode de lecture lui-même odysséen. Le parcours proposé, qui mène des récits de pèlerinage à Jérusalem aux lettres jésuites de Nouvelle France, accorde une place de choix à l’Histoire d’un voyage faict en la terre du Bresil de Jean de Léry ainsi qu’au Journal de voyage de Montaigne. Il aboutit à un plaidoyer en faveur d’une lecture topographique, attentive à la lettre et nécessairement lente. Le slow reading, en somme, comme stratégie de résistance à l’agitation dominante.

Frédéric Tinguely est professeur de littérature française à l’Université de Genève. Spécialiste de la littérature viatique et des relations interculturelles aux XVIe et XVIIe siècles, il est l’auteur de L’Écriture du Levant à la Renaissance. Enquête sur les voyageurs français dans l’Empire de Soliman le Magnifique (Droz, 2000) et a dirigé l’édition des Voyages dans l’Inde moghole de François Bernier (Chandeigne, 2008).




42,65 €

Fiche technique

Collection ATELIER DES VOYAGES
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0010
Nombre de volume 1
Nombre de pages 248
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 26/03/2014
Lieu d'édition PARIS
EAN13 9782745326454
eEAN13 -

Revue de presse

Table des matières et extraits