PROUST OU L'EUPHORIE DE LA PROSE


À Balbec, le narrateur admire des prunes, " glauques, lumineuses et sphériques comme était à ce moment-là la rotondité de la mer, des raisins transparents suspendus au bois desséché comme une claire journée d`automne, des poires d`un outremer céleste ". Proust a cédé aux corbeilles de fruits et de fleurs, à l`écriture artiste et à une certaine idée de la poésie. Mais les séquences poétiques de la Recherche ont souvent un point d`altération. Sur les Champs-Élysées, un petit garçon, les larmes aux yeux, refuse une prune que veut lui acheter sa bonne : " J`aime mieux l`autre prune, parce qu`elle a un ver ". C`est le ver dans la prune qui paraît accordé au désir du narrateur, qui préfère à sa grand-mère les femmes du restaurant de Rivebelle et que l`odeur de pétrole des automobiles finit par enivrer plus que celle des aubépines. Proust avait aussi la passion de la vulgarité, c`est-à-dire de la prose : à la fois diction, style, catégorie esthétique et anthropologique. Cet ouvrage inscrit la Recherche dans l`histoire de la prose française et des tensions entre poétique et prosaïque. La fabrique du roman utilise deux grands processus : la variation, qui fait le ressassement non mélancolique du livre, et l`amplification - la surnourriture - qui en fait la démesure océanique. Chez Proust, si le crayon danse petit, la prose tourne à plein régime, infatigable. Michel Sandras a enseigné à l`université Paris-Diderot (Paris VII). Ses recherches portent sur le poème en prose, la prose d`art selon Lanson, et les rapports entre prose et poésie chez des écrivains comme Mallarmé, Proust, Supervielle, Michaux, Philippe Jaccottet, Jacques Réda.


67,30 €

Fiche technique

Collection RECHERCHES PROUSTIENNES
Format 15,5x23,5
No dans la collection 0018
Nombre de volume 1
Nombre de pages 312
Type de reliure relié
Date de publication 20/08/2010
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745319982
EAN13 9782745319982