LA REVUE DE PARIS (1829-1834) : UN "PANTHÉON OÙ SONT ADMIS TOUS LES CULTES"

COUSIN GUILLAUME


Par sa date de création et son contenu, la Revue de Paris s’impose comme la première grande revue littéraire française. Fondée en 1829 par Louis-Désiré Véron, la Revue de Paris bouleverse le champ littéraire. À l’heure où la librairie connaît une crise profonde, la Revue offre aux écrivains de nouvelles possibilités de publication et de rémunération. Depuis sa création jusqu’à sa vente en 1834, elle est le principal périodique littéraire : par son prestige et la liberté qu’elle accorde aux auteurs, elle attire les plus grandes plumes de l’époque mais aussi tous les hommes de lettres qui participent à la révolution esthétique qui a lieu autour de 1830.

Cette étude redonne à la Revue de Paris la place qui a été la sienne. Pour cela, elle propose une première définition de l’identité de la Revue dans une perspective pluridisciplinaire. Au fil des pages, la Revue de Paris apparaît comme un « panthéon où sont admis tous les cultes ». Romantique et antiromantique, fantaisiste et sérieuse, elle révèle l’immense richesse de la production littéraire et critique de son temps. La Revue de Paris est un lieu-charnière où la littérature de la période 1829-1834 s’écrit et se pense en s’écrivant.

Guillaume Cousin est PRAG à l’Université d’Artois et docteur de l’Université de Rouen-Normandie. Ses recherches portent sur les liens entre presse et littérature dans la première moitié du XIXe siècle. Il participe à l’édition des Œuvres complètes de Chateaubriand en cours de publication aux éditions Honoré Champion.




80,55 €

Fiche technique

Collection ROMANTISME MODERNITE
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0197
Nombre de volume 1
Nombre de pages 694
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 22/06/2021
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745355584
EAN13 9782745355584

Table des matières