LE PARADIS DE L'ORAISON, CONTEMPLATION ET MORTIFICATION

Traduction de Charles Joüye (1615). Présentation, édition et annotation apr Stéphane-Marie Morgain

JEAN DE JÉSUS-MARIE


Né en 1564 en Navarre, Juan de San Pedro entre chez les carmes déchaussés en 1582 et prend son nom de religion. Carme de la seconde génération, Jean de Jésus-Marie exerce jusqu’à sa mort en 1615 de nombreuses charges de gouvernement. Mais c’est surtout dans le domaine de la formation et celui de l’écriture qu’il déploie un véritable charisme.

La Schola di Oratione, publiée à Rome en 1611, connut un immense succès éditorial et un grand nombre de traductions. Oeuvre pédagogique d’initiation à la vie spirituelle, elle est destinée non seulement aux religieux, mais aussi aux laïcs. L’auteur converse avec son lecteur, comme le maître avec son disciple, répondant aux questions ou aux difficultés sur l’oraison, les degrés de la vie intérieure, la distinction entre vie active et vie contemplative, les passions, la mystique, etc. Somme fondée sur l’enseignement conjoint de Thérèse d’Avila et Thomas d’Aquin, elle est ici donnée dans la traduction française de Charles Joüye (1615) : Le Paradis de l’Oraison, soigneusement annotée et confrontée à l’original italien, précédée d’une importante introduction.

Stéphane-Marie Morgain est professeur à l’Institut catholique de Toulouse UR-CERES. Il a participé aux éditions critiques des œuvres de Pierre de Bérulle et édité, avec Françoise Hildesheimer, les oeuvres théologiques de Richelieu (Honoré Champion, 2002 et 2005).



61,60 €

Fiche technique

Collection MYSTICA
Format 15,5 X 23,5 CM
No dans la collection 0007
Nombre de volume 1
Nombre de pages 364
Type de reliure BROCHÉ
Date de publication 24/02/2017
Lieu d'édition PARIS
ISBN 9782745331397
EAN13 9782745331397

Extraits